Transport en véhicule sanitaire léger (VSL)
depuis Le Vigan ou Ganges

Depuis Le Vigan et les communes environnantes comme Molières-Cavaillac, Alzon, Arre, Aumessas, Arrigas… Nos ambulanciers et l’ensemble de notre équipe sont au service des malades et des patients qui doivent se déplacer à des rendez-vous médicaux dans les structures médicales de Nîmes, Montpellier, Avignon, Ganges… Comme les hôpitaux, les centres de dialyse ou de radiologie, etc.

Notre véhicule sanitaire léger permet le transport en position assise de patients autonomes pouvant marcher et se déplacer. Tout le confort et l’équipement d’un véhicule particulier, aménagé pour répondre aux règles de la profession, tel le matériel médical à bord. Nos véhicules sont propres, quotidiennement désinfectés, climatisés…

Notre véhicule sanitaire léger est la solution alternative entre le transport en ambulance et celui en taxi conventionné. Il allie l’aspect médical et le confort tout en garantissant de bonnes conditions de transport en respectant la maladie, le handicap ou la pathologie des patients.

Un transport en VSL pour vos rendez-vous médicaux à Ganges…

Vous avez un rendez-vous pour une radio à l’hôpital de Montpellier, de Ganges ou Nîmes, aux divers centres de dialyse. Sous certaines conditions, vous avez le droit à un transport pris en charge par votre caisse d’assurance-maladie. Par exemple : votre poignet heurte une barre en fer pendant vos heures de travail et votre médecin généraliste soupçonne une fracture de ce dernier.

Vous pouvez alors, pour passer votre radio au centre hospitalier, utiliser nos services de transport en VSL sur ordonnance de votre médecin.

Remboursement d’un transport en VSL

Un transport effectué par notre véhicule sanitaire léger, comme avec notre ambulance ou par taxi conventionné, est potentiellement remboursé par les caisses primaires d’assurance-maladie. Vous n’avez même pas à faire l’avance des frais, nous traitons directement avec la Cpam.

Mais avant de parler de remboursement, le transport doit être prescrit auparavant par une ordonnance médicale, délivrée par un médecin. Même si le transport en VSL est légitime, si le patient n’a pas d’ordonnance, il devra non seulement avancer les frais mais ne sera pas remboursé par sa caisse primaire d’assurance-maladie. Pour avoir plus d’informations sur les différents remboursements et procédures administratives, n’hésitez pas à nous contacter.